Étude

La logistique : un levier de compétitivité pour la france

Publié le 6 juillet 2015
Partager :
La Conférence nationale de la logistique se tient le 8 juillet autour d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie et de l’Industrie, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat aux Transports, et François-Michel Lambert, Président de la Conférence, Député des bouches-du-Rhône.
Le Conseil scientifique de TDIE, saisi en janvier par Philippe Duron et Louis Nègre, co-présidents de TDIE, a rendu sa contribution intitulée « La logistique : un levier de compétitivité pour la France – 10 propositions pour ne politique de la logistique ».

TDIE souhaite partager quatre convictions pour illustrer les enjeux de cette Conférence :

  1. Notre pays a besoin de définir une ambition au niveau national pour améliorer la performance logistique de nos entreprises et de nos territoires. Cette ambition doit être portée politiquement.
  2. Pour définir cette ambition, l’Etat doit travailler étroitement avec les acteurs privés, industriels et commerçants, et avec les Régions, qui paraissent les collectivités les mieux positionnées pour prendre acte des dynamiques territoriales, participer à l’élaboration d’une stratégie nationale.
  3. Pour atteindre les objectifs de cette ambition, une stratégie de court, moyen et long terme doit être portée par une approche interministérielle, et clairement identifiée au niveau politique comme au niveau administratif.
  4. Pour bâtir cette stratégie, définir un niveau d’ambition à la hauteur des défis de la mondialisation, rassembler les acteurs autour d’une analyse commune, nous devons mettre en œuvre un outil d’analyse et de prospective qui soit autant un lieu d’observation, de production de données, qu’une instance fédérative des acteurs concernés par le défi de la performance logistique, dans leur diversité.

La Conférence nationale de la logistique est au commencement d’une démarche de mobilisation conjointe des acteurs publics et privés de la logistique. TDIE salue le travail réalisé par l’administration pour poser les fondations d’une réflexion indispensable pour notre système économique, et demande que ce processus soit poursuivi afin de donner des perspectives concrètes d’action aux acteurs publics et privés. TDIE formule le vœu que ce travail soit rapidement mis en relation avec les réflexions portées dans le cadre des conférences nationales thématiques sur le fret ferroviaire et le fret fluvial.

Pour répondre à ces défis, TDIE a identifié cinq objectifs autour desquels s’articulent les 10 propositions :

  1. Elever la logistique au rang d’impératif stratégique autour du couple Etat – Région ;
  2. Favoriser les synergies entre les acteurs publics et privés de la logistique ;
  3. Renforcer les portes du territoire ;
  4. Promouvoir un transport et une logistique durables ;
  5. Développer l’innovation et la recherche.

Cette étude est le résultat d’un travail collectif de membres du conseil scientifique de TDIE, Antoine Frémont (rapporteur), Guy Joignaux, Nicolas Raimbault et Pierre Van Cornewal.

TDIE a organisé deux débats pour alimenter cette réflexion :

  • « Logistique : comment améliorer la performance de la France ? » avec Infrastructures & Mobilité le 14 avril 2015
  • « Quelles politiques publiques pour faire face aux défis de la métropolisation logistique ? » le 17 juin 2015

Pour rappel :

La logistique représente 10% du PIB, et 1,8 millions d’emplois en France. Fonction stratégique pour l’économie, la logistique est au cœur de nos systèmes productifs et de nos systèmes de distribution, mais reste pourtant méconnue des politiques publiques.

Pour faire face à ce constat, un amendement parlementaire porté par Gilles Savary (cf. article 41 du projet de loi portant diverses dispositions en matière d’infrastructures et de services de transports) a demandé au Gouvernement d’organiser une Conférence nationale sur la logistique « rassemblant tous les acteurs (…), afin d’effectuer un diagnostic de l’offre logistique française, de déterminer les besoins pour les années à venir (…) et d’identifier les priorités d’investissement et de service dans un plan d’action national pour la compétitivité logistique de la France ».

Cette Conférence est co-organisée par les services du ministère des Transports et les services du ministère de l’Industrie. L’événement a été préparé en amont par un comité scientifique, Présidé par Michel Savy et quatre ateliers thématiques (performance économique, formation professionnelle, stratégie territoriale, et innovation), sous la Présidence de François-Michel Lambert, Député des Bouches-du-Rhône.