Actualités

Décès de Jacques Oudin, premier coprésident délégué de TDIE

Publié le 23 mars 2020
Partager :

Philippe Duron et Louis Nègre, coprésidents de TDIE, saluent la mémoire de Jacques Oudin, décédé le 21 mars 2020.

A l’origine de la création de TDIE, Jacques Oudin en fut le premier coprésident délégué. Il était convaincu qu’un grand pays doit avoir des infrastructures modernes et efficaces pour répondre aux besoins de transport des populations, mailler les territoires, contribuer au développement social et économique du pays. Président d’Autoroutes Avenir, promoteur infatigable de l’autoroute des estuaires, il avait constaté avec regret, dès le milieu des années 1990, que la politique d’infrastructures de la France était devenue une variable d’ajustement de l’équilibre budgétaire de l’Etat.

C’est ce qui l’a conduit à œuvrer pour l’affectation de ressources suffisantes et pérennes au financement des infrastructures. Cette conviction, il l’a portée au sein de TDIE, association qu’il a créée avec Philippe Duron et les principaux acteurs des transports, puis au sein de l’AFITF dont il fut administrateur. Ce souci de préserver des ressources pour la modernisation des réseaux d’infrastructures l’a amené à s’opposer fermement à la privatisation totale des sociétés d’autoroutes.

Ceux qui l’on connu et ont eu le privilège de travailler avec lui ont apprécié sa rigueur, sa grande connaissance des questions d’aménagement du territoire, sa force de conviction au service des causes qu’il portait.

Au nom de l’ensemble des adhérents de TDIE, Philippe Duron et Louis Nègre adressent leurs plus sincères condoléances aux proches de Jacques Oudin, son épouse, ses enfants, et toutes celles et tous ceux qui en Vendée et à Paris étaient ses amis.