Actualités

TDIE présente sa plate-forme présidentielle

Publié le 23 février 2017
Partager :

La plate-forme présidentielle de TDIE a été présentée à la presse par Philippe Duron et Louis Nègre, coprésidents, et Michel Savy, Président du Conseil scientifique de TDIE.

L’économie française doit beaucoup à la qualité des systèmes de transport. Qu’il s’agisse de marchandises (transport de fret ou logistique), ou de voyageurs (mobilité), le transport est un élément structurant des dynamiques sociales, économiques et territoriales de notre pays.

Le rôle de la puissance publique est toujours central dans l’organisation des systèmes de transport, qu’il s’agisse de l’aménagement des réseaux d’infrastructures, de la définition des objectifs des politiques publiques, de la définition des normes ou de la régulation des relations entre les différents opérateurs. Pourtant, la politique des transports est rarement au cœur du débat politique présidentiel.

TDIE souhaite contribuer à l’identification des enjeux d’une politique nationale des transports pour que celle-ci ait la place qu’elle mérite dans le projet de mandat, en suscitant l’expression des propositions et des orientations portées par les candidats.

Pour une loi de planification et de programmation

A l’occasion de cette conférence de presse, Philippe Duron et Louis Nègre, coprésidents de TDIE, ont particulièrement insisté sur la nécessité d’une loi de planification et de programmation des projets d’investissement. “Pour que la programmation des investissements soit légitime, elle doit être débattue au sein du Parlement. Le gouvernement doit mettre sa vision en débat au Parlement” a souligné Philippe Duron. “La loi de programmation pourrait être un moment important du débat démocratique et parlementaire, qui permettrait à la représentation nationale de définir un niveau d’investissement pour le mandat et à tous les acteurs institutionnels d’en être responsable” a ajouté Louis Nègre.

Pour un ministre des transports, mobilité et logistique, de plein exercice

Philippe Duron et Louis Nègre ont rappelé le défi politique des prochaines années : les transports vivent des mutations profondes. La puissance publique est appelée à donner des orientations très attendues par les différents acteurs des systèmes de mobilité et logistique. Les deux coprésidents de TDIE ont demandé aux candidats de s’engager à donner aux transports la place qu’ils méritent dans le gouvernement : un ministre de plein exercice et un engagement déterminé pour une politique des transports durable et soutenable financièrement.

Pour une politique des transports !

TDIE s’engage – Michel Savy a présenté la réflexion préparée par le Conseil scientifique de TDIE, rapportée dans le document « Pour une politique des transports – Analyses, propositions et questions aux candidats à l’élection présidentielle 2017 ».

Quelle est la vision et quelles sont les orientations portées par les candidats ? Un questionnaire – Pour susciter l’expression de la vision et des orientations que les candidats souhaiteront porter pour la mise en œuvre d’une politique des transports, cette réflexion est accompagnée d’un questionnaire aux candidats. Les réponses, attendues pour le 20 mars, seront publiées dans la semaine du 27 mars.

Contribuer à l’engagement et à la mobilisation des candidats avec un grand débat – Pour la deuxième fois, après le débat organisé en 2012, TDIE et Mobilettre s’associent pour l’organisation d’un grand débat transport qui aura lieu le 22 mars prochain au Palais Brongniart.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire en suivant ce lien !